La revue de(s)générations est un affront ouvert à trente ans de crispations réactionnaires. Cet affront n’a pas de légitimité, il est une logique. Nous contribuerons à l’entretenir, en interrogeant le politique, le poétique, l’esthétique : leurs modernités. Aller là où il y a frictions, ambiguïtés, écarts. Dégager, par-delà le cynisme et le nihilisme de cette période qui nous a voulus tristes, des puissances d’agir. »

Ainsi se posait en couverture des premiers numéros de de(s)générations l’engagement d’une aventure éditoriale et intellectuelle, une revendication portée par ses trois fondateurs. Nous étions alors en 2005.
Depuis, le comité de rédaction de de(s)générations s’est progressivement élargi, à force de rencontres bien sûr, mais surtout en réponse à un souci constant d’acuité et de pertinence. Il compte aujourd’hui neuf membres, artistes, théoriciens de l’art et/ou philosophes.
De fait, le  comité de rédaction de de(s)générations recouvre une pluralité de sensibilités aux tons affirmés, qui se croisent au gré des  numéros et parfois même se confrontent. Gage de vivacité, cette pluralité est un outil permettant à la revue de préserver ouverte son approche de la pensée contemporaine.
Reste  de commun à tous ses rédacteurs, une éthique fondée sur un constat, celui de l’échec des politiques d’émancipation, et un enjeu, capter ce que cette pensée a de résolument actuel ou, si bien, ce qu’elle suppose d’horizon, de devenir. Notamment à retracer les multiples fils qu’elle tisse entre esthétique et politique.
C’est dans cette optique et selon cette éthique que chacune des parutions de de(s)générations entrelace des contributions artistiques, littéraires et théoriques. Et, par ailleurs, pousse au côtoiement des contributeurs reconnus et moins connus.
En pratique, la responsabilité rédactionnelle et thématique de chaque numéro revient alternativement à chacun des membres du comité qui, de manière collégiale, porte un soutien critique à l’ouvrage. Philippe Roux, rédacteur en chef, veille à la cohésion théorique et politique de l’ensemble des parutions.

 

Le comité de rédaction


revue de(s)générations

 

 

revue de(s)générations

Rédacteur en chef Philippe Roux


Le numéro 2 conclut notre acte de naissance, de défiliation et desgénérations, affects négatifs qui nous ont réunis autour de cette interrogation essentielle : ce là est le là dégénérationnel qui nous a immergé dans la post-agonie des années 70, ce là plus que trentenaire où l’on a vu la plus grande majorité de « nos pères » les libertaires libéraux, allier la culture à l’entreprise, enterrer la lutte des classes, prôner la mort des idéologies et du politique, implanter le jeunisme comme vertu suprême, être les rhéteurs de la fin de l’histoire, se comporter en contre-révolutionnaires intellectuels, s’en prenant à ce qui nous a sauvés malgré eux, à savoir les Deleuze, Guattari, Foucault, Derrida, Althusser, Bourdieu…

Nous avons survécu à cette pandémie, refusant les gémissements des cyniques, les régressions idiotes, le révisionnisme anti-moderne. Notre désespoir n’a pas cessé d’être vitalisant et c’est du haut de cette conscience qu’éreintés, certes, mais non dans la morgue, nous pensons, tel un malgré-tout, à continuer un travail de réflexion ouvert sur de nouvelles perspectives intellectuelles.

Philippe Roux


Comité de rédaction

 

Jean-Marc Cerino, Alexandre Costanzo, Daniel Costanzo, Camille Fallen, Michel Gaillot, Jean-Baptiste Sauvage, Gaëlle Vicherd, Arnaud Zohou


 

Directeur de la publication

jean-pierre huguet éditeur

Jean-Pierre Huguet éditeur - Chemin des Tissages 42220 Saint-Julien-Molin-Molette - Tel. 04 77 51 52 27

www.editionhuguet.com



Diffusion

R-Diffusion - Réseau de diffusion de création contemporaine
www.r-diffusion.org



Conception graphique

 

Le Normographe

 


Tous droits de reproduction et de traduction réservés pour tous pays
Copyright © les auteurs

N°ISSN 1778-0845



comité de rédaction


Jean-Marc Cerino
Artiste. Participe régulièrement à des expositions en France et à l’étranger. Enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes. Écrits figurant dans des catalogues personnels récents :
- Anne Favier : Des yeux pour ne pas voir, in Jean-Marc Cerino - Le visage de la peinture, galerie Bernard Ceysson édition, 2010.
- Guillaume le Blanc : Lettre à un ami que je ne connais pas, in Dépositions II, Musée de Bourgoin-Jallieu, 2009.
- Karim Ghaddab : Inventaire après liquidation, John Berger : Survivre aux murs in Dans les lanières des seuils, collection Varia, Fage édition, 2008.
Sélection de projets récents :
- Espace Public et Sans Domicile Fixe, Colloque, Cité du design de Saint-Etienne, 2012.
- Anniversaire de la révolution égyptienne, Institut français d'Egypte, Le Caire, 2011.
- L’art dans les chapelles, Chapelle Saint-Adrien, Saint-Barthélémy, Bretagne, 2011.
- Orientations, Daejeon Muséum of Art, Corée du Sud, 2011.
- Le visage de la peinture, Galerie Bernard Ceysson, Saint-Étienne, 2010.
- Promenade n°3, Nova Galerija, Belgrade, Serbie, 2010.

Alexandre Costanzo et Daniel Costanzo
Philosophes. Cofondateurs de la revue Failles. Auteurs de divers essais concernant les rapports entre la philosophie, la politique et l’art.
Alexandre Costanzo achève une thèse de philosophie sous la direction d’Alain Badiou et est membre du laboratoire de recherche "logiques contemporaines de la philosophie". Enseigne à l’École d’art de la Communauté de l’agglomération d’Annecy.

Camille Fallen
Rédactrice de la revue De(s)générations, professeure de philosophie, Camille Fallen est docteure en philosophie et sciences sociales et qualifiée aux fonctions de MCF en philosophie. Ses travaux portent notamment sur le quasi-concept d’anomalie (créatrice, déconstructrice et révolutionnaire) qu’elle a forgé dans sa thèse de doctorat afin de l’introduire en philosophie. Elle s’intéresse actuellement à la question des "esthétiques anomales".
Dernier ouvrage publié : L’anomalie créatrice, préface de Jean-Luc Nancy, Paris, Kimé, 2012.

Michel Gaillot

 Philosophe et Critique d’art. Commissaire de plusieurs expositions et auteur de nombreux articles traitant de philosophie, d’art et de société. Enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand. Il a publié :

- Sens multiples. La techno un laboratoire artistique et politique du présent, Dis Voir, 1998

- Nous, peuple des voix, Dis Voir, 2002

- Jean-Marc Cerino, le lieu en offrande, Villa du Parc, 2005.

Philippe Roux

Historien des idées. Fondateur de la revue De(s)générations. Directeur de la collection "Pensées contemporaines" (éditions du Musée d’Art moderne de Saint-Etienne Métropole). Enseigne en culture générale à l'École Supérieure d'Art et Design de Saint-Etienne et est coordonnateur chargé de la recherche au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne. Depuis 1996, organise de nombreux colloques et séminaires où se croisent les champs disciplinaires de l’esthétique, de la philosophie et du politique. Auteur d’articles et d’entretiens pour diverses revues (Positif…).
Publication d’un ouvrage autour de l’œuvre d’Alain Badiou : Esthétique et philosophie, Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole. Prépare chez Argol éditions une publication avec Jean-Christophe Bailly et aux éditions du MAM de Saint-Etienne Métropole : De l’imagination avec Georges Didi-Huberman et Jean-Christophe Bailly.

Jean-Baptiste Sauvage
Artiste. Participe régulièrement à des expositions en France et à l’étranger. Enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille. Écrits consacrés à son travail figurant dans des éditions récentes : On Forme, Jean-Baptiste Sauvage, galerie Nei Liicht Luxembourg Adera, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2009.

Publications en 2010/2011 :

- livre édité suite à une résidence/atelier MAM Saint-Étienne effectuée avec les détenus de la maisons d’arrêt

- IN EXTENSO ÉDITION La Belle Revue, carte blanche et texte sur l’exposition au MAM.

Dernières expositions :

- Le Vecteur, Charleroi, BelgiqueRésidence  exposition
- Rond point project, Port Saint-Louis du Rhône, France
- Art Brussels, Bruxelles, Belgique – Représenté par la galerie Jacques Cerami
- Gallerie Jacques Cerami, 2011, Charleroi, Belgique.
http://jb-sauvage.com/

 

Gaëlle Vicherd

Cinéaste documentaire et médiatrice arts plastiques et cinéma.
Principales créations :
- Orée, 2013, essai vidéographique sur les dispositifs inventés par l’homme pour voir les animaux sauvages. Présenté lors de l’exposition Mémoire Errinem au Kunsthalle Göppingen, Allemagne.
- A l’autre bout du paysage, 2011 film documentaire autour de la question de l’imagination et la mémoire, auprès de Palestiniens vivant en Cisjordanie et en France (présenté au Festival International de Documentaire de Marseille, au Underdox Festival de Munich et au PFF de Londres)
- Projection, 2010, court métrage de fiction sur la relation entre écriture littéraire et cinématographique, à travers la question de l’adaptation d’un roman au cinéma. Présenté à la Cité du Design, au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne et au Kunsthalle Göppingen, Allemagne.
- Scènes, 2009, court métrage de fiction sur la relation entre les modes de fonctionnement de la mémoire et l’écriture cinématographique. Présenté à la Cité du Design, au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne et au Kunsthalle Göppingen, Allemagne.

 

Arnaud Zohou
Philosophe de formation, il travaille entre ses deux pays d’origine, le Bénin et la France, comme essayiste et documentariste, avec pour centre d’intérêt le vodoun dans ses multiples dimensions. Directeur du Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle La Rotonde, à l’École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne (www.ccsti-larotonde.com).
Bibliographie :
- Les vies dans l’ennui. Insinuations. Éditions l’Harmattan, coll. "Ouverture Philosophique", Paris, 2002
- Histoires de Tasì Hangbé. De l’oralité. Éditions Cultures Croisées, 2003.